EINSTEIN PRIS SUR LE VIF - DRÔLE DE PORTRAIT

L'ANECDOTE DE LA LANGUE TIRÉE
Le portrait d'Albert Einstein, tirant la langue à un photographe,
n'est ni une mise en scène ni un trucage.
Ce cliché a été pris lors de son 72e anniversaire, le 14 mars 1951
alors qu'
Arthur Sasse, photographe professionnel, lui demande
avec insistance de sourire.
Agacé, Einstein décide de lui répondre en tirant la langue.
Plus tard, il confiera que ce cliché était révélateur de son
comportement :

J’ai toujours eu de la difficulté à accepter l’autorité, et ici, tirer la langue à un photographe qui s’attend sûrement à une pose plus solennelle, cela signifie que l’on refuse de se prêter au jeu de la représentation, que l’on se refuse à livrer une image de soi conforme aux règles du genre.

Pour voir le portrait d'Einstein sous un autre angle :
http://k00ls.overblog.com/2014/01/portrait-e-mc2.html

Retour à l'accueil