Le portrait reste une source d'inspiration inépuisable pour les artistes.
Ce mois-ci, honneur à la sculpture et aux portraits mobiles de Calder.

Portrait de Joan Miró, vers 1930

Portrait de Joan Miró, vers 1930

Alexander Calder, sculpteur et peintre américain du 20e siècle est surtout connu
pour ses mobiles surdimensionnés qui agitent leurs bras dans de nombreuses
villes et parcs du monde entier.

À la fin des années 1920, il utilise une forme de sculpture particulière pour
réaliser des portraits linéaires, légers et aériens faits de fil de fer. Ses visages
donnent l’impression d’avoir été façonnés d’un seul geste continu, comme si
la forme avait été dessinée d’un coup de crayon sur le papier.
Légers comme l’air, ses portraits semblent se mouvoir en permanence dans
l’espace tels «des courants d’air» comme le souligne le sculpteur Pol Bury.

Le spectateur est captivé devant ses visages suspendus dans l’air, en mutation constantes où le vide fait vivre la forme. Ils sont le reflet des facettes changeantes
de chaque être humain.

Calder - Masque, vers 1930

Calder - Masque, vers 1930

Retour à l'accueil